A propos d’Hydroquest

Qu'est-ce qu'une hydrolienne ?

A la manière de l’éolienne utilisant la force du vent pour produire l’électricité, l’hydrolienne exploite la force de l’eau :

  • courants marins,
  • fleuves,
  • estuaires.

Elle est constituée de turbines hydrauliques qui transforment l’énergie cinétique de l’eau en électricité.

Qualifiée d’hydrolienne marine pour une utilisation en mer, elle est nommé hydrolienne fluviale sur les cours d’eau. Les tailles et les modèles diffèrent selon l’environnement.

hydrolienne-mer

Hydrolienne Marine


hydrolienne-riviere

Hydrolienne Fluviale

Comment fonctionne une hydrolienne ?

A l’image de l’éolien qui utilise l’énergie cinétique de l’air, l’hydrolienne exploite l’énergie cinétique des courants fluviaux ou marins. L ’énergie hydraulique est transformée par les turbines de l’hydrolienne en énergie mécanique, elle-même convertie en énergie électrique par un alternateur.

En effet, le courant d’eau des marées ou du fleuve fait tourner les turbines.  Un générateur capte alors cette énergie mécanique pour la transformer en électricité. L’acheminement du courant est effectué via un câble électrique.

Différentes techniques existent.

Pourquoi installer des hydroliennes ?

Produisant de l’énergie verte grâce à la force motrice de l’eau, les hydroliennes apportent une réponse concrète aux problématiques d’électricité dans le monde : encore 1,5 milliards d’habitants non connectés au réseau électrique et un tiers à peine du potentiel hydroélectrique exploité.

Leurs atouts sont multiples par rapport aux autres énergies renouvelables (le photovoltaïque ou l’éolien) :

  • La meilleure disponibilité de la ressource : énergie prévisible (courants connus) et quasi permanente.
  • Les besoins en stockage d’énergies limités en comparaison avec le solaire ou l’éolien.
  • La taille compacte des hydroliennes :  à puissance égale, elles sont plus compactes que les éoliennes, l’eau étant 1 000 fois plus dense que l’air.
  • Un impact environnemental quasi nul : à l’inverse des énergies fossiles, du photovoltaïque -stockage de l’énergie et recyclage en fin de vie- et même de l’hydraulique classique (impact du génie civil, méthanisation).
  • Possibilité d’avoir une production décentralisée au plus près des besoins énergétiques.
  • Pour les hydroliennes fluviales HydroQuest, un taux de charge élevé de 65% à 95% (solaire- 21%, éolien- 40%, diesel- 90%).
  • La durée de de vie des hydroliennes : pour les hydroliennes fluviales HydroQuest River, 25 ans et plus.

En savoir plus sur les hydroliennes HydroQuest

Quels impacts sur l’environnement ?

L’énergie verte produite est générée par la force motrice hydraulique, sans modification importante de l’environnement, en particulier pour les hydroliennes fluviales :

  •  Pas de travaux de gros œuvre, ni de génie civil
  • Aucun impact sur la faune et la flore testé notamment avec le laboratoire BIOTOPE sur l’hydrolienne installée à Orléans sur la Loire
  • Durée de vie importante pour les hydroliennes fluviales HYDROQUEST supérieure à 25 ans
  • Facilité de recyclage car constituées d’acier de construction, aucun matériau composite coûteux à recycler

Combien coûte l’énergie produite par les hydroliennes ?

En moyenne, le coût du MWh produit est compris entre 50 et 200 €/MWh pour les hydroliennes fluviales.  Ce coût dépend fortement du site d’implantation, notamment de la puissance générée.

Pour les hydroliennes fluviales, la puissance est elle-même dépendante de :

  • la vitesse d’écoulement
  • du confinement de l’hydrolienne,
  • la proximité des berges,
  • du sol confinant l’écoulement au sein de la machine et améliorant ainsi le rendement.
hydrolienne-fluviale

Exemple de variation de puissances variables pour les hydroliennes fluviales HydroQuest River en fonction de la vitesse d’écoulement du cours d’eau

 

 

 

Peut-on se connecter à un réseau isolé avec une hydrolienne ?

C’est même la raison première de l’installation des hydroliennes fluviales : permettre d’alimenter partiellement en électricité des villages isolés, en les connectant à un réseau local, le plus souvent alimenté par des groupes électrogènes. Cela permet de générer une énergie verte, prédictible sur la durée.

C’est exactement l’expérience qu’HydroQuest a mené en Guyane française pour le village de Camopi, implanté le long du fleuve Oyapock, dans le cadre d’un programme d’électrification de communes guyanaises non connectées au réseau électrique, conduit par EDF SEI.

Quelle différence peut-on faire entre hydroélectricité classique et hydrolienne ?

L’énergie hydraulique produite par le mouvement de l’eau est utilisée depuis des siècles : dès le deuxième siècle, les moulins à eau ont été bâtis pour récupérer la force motrice du courant des rivières et de moudre du grain.

Aujourd’hui, l’hydroélectricité qui produit l’électricité à partir d’un barrage, compte parmi les énergies hydrauliques les plus communes :  second mode de production électrique en France après le nucléaire.
A contrario, les hydroliennes, qui produisent de l’énergie à partir des fleuves, estuaires ou courants marins, sont en pleine phase de développement.

  Centrales hydroélectriques Hydroliennes
Principe de fonctionnement Electricité produite à partir du courant généré par la retenue d’eau du barrage Electricité produite à partir du courant d’eau
Puissance générée Quelques dizaines de KW à 1800 MW Quelques dizaines de kW à 5 MW pour des parcs d’hydroliennes fluviales

Plusieurs MW pour les hydroliennes marines

(Potentiel mondial pour les hydroliennes fluviales d’ici 2025 à 3 000 MW

Près de 100GW * pour les hydroliennes marines)

Conditions Générer de l’ectricité grâce aux chutes

Créer des barrages artificiels

 

Pour les hydroliennes fluviales :

Aucune chute d’eau nécessaire, mais une vitesse minimale du cours d’eau de 1,5 m/s

 

Impacts environnementaux Forts :

– Possibilité d’immersion des villages

– Obligation de créer des passes à poissons

Continuité écologique : aucun impact environnemental

Voir +