Press

L’hydroélectricité, source d’avenir

By 6 September 2016 No Comments

Par Caroline Chaloin

Save innovations, HydroQuest, Sylène, Bischoff-Pelloux.. Ces entreprises de la région tra-vaillent dans le domaine de l’hydroélectricité. Une énergie ancienne, mais au fort potentiel, et qui continue à innover.

“Notre terrain de jeu est le il monde. En Afrique, 95% du potentiel hydraulique n’est pas exploité et les deux tiers de la population ne sont pas connectés à l’élec-tricité», souligne Jean-François Si-mon, président d’HydroQuest, qui emploie une dizaine de salariés à Meylan, en Isère. Créée en 2010, la PME a mis au point des machines brevetées utilisant l’énergie cinéti-que des cours d’eau pour produire de l’électricité. Ses hydroliennes, qui reposent sur des barges amar-rées au fond des fleuves, se com-posent de turbines avec deux axes de rotation verticaux. « Elles sont plus performantes que celles de nos concurrents qui fonctionnent avec un axe horizontal. » Deux gam-mes sont disponibles à la vente, d’une puissance nominale de 40 kilowatts (kW) ou de 80 kW, cor-respondant respectivement à l’ali-mentation en électricité d’environ 75 ou 150 personnes en France. « Une de nos machines fonctionne en Guyane. En 2015, nous avons raccordé, à Orléans, la première hy-drolienne au réseau électriquefran-çais métropolitain. Nous travaillons aujourd’hui sur des projets de fer-mes fluviales. Trois devraient se concrétiser en France dont deux sur le Rhône. À l’étranger, nous avons une dizaine d’installations prévues, notamment en Angola sur plusieurs fleuves où seront installés 12 mé-gawatts (MW) de puissance au to-tal, soit l’alimentation en électricité de 450 000 personnes dans ce pays. »

Lisez cet article en intégralité