Press

Hydrolien. Le Normand CMN va construire un démonstrateur marin avec l’Isérois HydroQuest

By 22 November 2016 No Comments

Source: 24 heures en régions

L’industriel cherbourgeois CMN (Construction Mécaniques de Normandie) s’associe avec le grenoblois HydroQuest pour mettre au point un démonstrateur innovant pour la filière hydrolienne marine. L’annonce a été faite lundi 21 novembre depuis Londres où se teint pendant deux jours l’International Tidal Energy Summit. Réalisé avec l’appui de l’Université de Caen Normandie, le projet prévoit l’installation en mer d’une hydrolienne marine de 1 MW sur le site de Paimpol-Bréhat (29). Un site déjà choisi par un autre normand, DCNS, qui mène de son côté des expérimentations sur la zone par le biais de sa filiale OpenHydro. Commercialisation attendue dès 2019. CmN sera chargé de construire dans son usine de Cherbourg un démonstrateur qui sera ensuite testé en mer en condition réelles de fonctionnement pendant plusieurs mois, précisent les deux partenaires. Avec pour objectif une commercialisation à l’échelle internationale à l’horizon 2019. Un projet soutenu par l’Ademe “Le partenariat autour du démonstrateur s’inscrit dans notre stratégie de croissance sur les énergies marines renouvelables, secteur qui deviendra à termes, en plus de notre activité historique de chantier naval, un des piliers de l’entreprise”, commente le président de CMN Pierre Balmer. Le projet a été retenu dans le cadre de l’appel à projet “Energie renouvelables en mer et fermes pilotes hydroliennes fluviales” financé par l’Etat dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) piloté par l’Ademe. Un Normand et un grenoblois côte à côte. CMN affichait en 2015 un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. La société dont le siège social est situé à Paris et l’usine historique à Cherbourg, emploie 350 collaborateurs. HydroQuest est une société créée en 2010 près de Grenoble. Elle développe une gamme d’hydroliennes capables de produire de l’électricité provenant de courants fluviaux, estuariens et marins.

Lisez cet article en intégralité